Le commerce local et physique ne fait-il pas place au commerce virtuel international?

Créer une entreprise physique aujourd'hui demande beaucoup d'argent et d'attention:
- conception d'un business plan
- élaboration juridique et fiscale pour être légal
- beaucoup d'argent pour un local, l'achat de la marchandise et le stockage
- du personnel que vous payez de façon mensuel
-faire connaitre son commerce (publicité)
Tout ceci pour ne toucher que quelques acheteurs locaux.

et si on décidait de voir autrement, faire le commerce virtuel, bien sure il faut un business plan, pas besoin de se constituer juridiquement tout au moins au début, pas d’impôts, pas de personnel à payer, pas de stock et la cerise sur le gâteau votre commerce est ouvert au monde entier.

et vous comment concevez-vous le commerce sur internet?

Pour plus de renseignements cliquer ICI

 

 

Vues : 355

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bonjour à tous !

Cela ne fait fait aucun doute. Créer son entreprise en ligne devient de plus en plus courant en raison des nombreux avantages qu'offre l'e-entreprise. Si bien que de nouveaux sites Internet voient le jour proposant la création de site en ligne pour entrepreneurs.

Les services vont de la création des statuts à la publication de l'annonce légale et plus comme en témoigne l'un de ces sites dont l'adresse est ci-contre : http://www.creation-entreprise-gratuit.com

Pour moi, le commerce sur Internet a de beaux jours et à déjà d'ailleurs fait des millionnaires. Je crois que l'Afrique ne doit pas être (?encore?) en marge de cette "révolution".

Voilà ce que je peux dire pour l'instant

selon les chiffres qui sont à ma possession,le nombre de millionnaires dans le monde a tripler depuis les années 2000 et internet y est pour beaucoup.

La France qui est déjà bien avancé dans ce domaine est encore loin des performances américaines et niponnaises.

Pour nous africains en développement c'est une voie a emprunter pour que l'africain lambda soit aussi millionnaires et non pas seulement les hommes politiques, ou les footballeurs. et ce qui est interessant c'est que nous le pouvons si nous associons: DESIR - FOI - ACTION.

Je partage ton avis Hyppolite, les Africains doivent s'y mettre et ce, dès maintenant. Mais les difficultés d'accès à Internet dans les pays Africains en général ainsi que l'ignorance ne vont pas faciliter cette émergence des Africains dans ce domaine.

Il appartient donc à chaque africain ayant accès à Internet d'en tirer profit et de devenir un modèle.

Si des millions de personnes à travers le monde vivent des revenus de l'Internet depuis le confort de leur domicile, alors nous pouvons même oser dire que le commerce physique ou traditionnel avec tous les avantages qu'il offre ne fera pas seulement une place au commerce virtuel mais qu'il sera une grande porte par laquelle tous ces nombreux diplômes sans emplois devraient faire l'expérience de passer.

37,7 milliards d’euros dépensés en ligne : +22% par rapport à 2010

En 2011, les ventes sur internet ont atteint 37,7 milliards d’euros, en hausse de 22% sur un an. Cette progression confirme la bonne tenue de la croissance globale des ventes en ligne, malgré la dégradation du contexte économique.

Ces chiffres concernent la France uniquement. Voir sur le site de la FEVAD.

Et la chine devient le 2ème marché mondial du e-commerce (après les USA).

J'espère vivement que les Africains se donneront les moyens de prendre part à cette dynamique évolution du e-commerce puisque le mobile évolue très vite en Afrique et que de plus en plus de solutions e-commerce peuvent être accessibles par mobile. D'où la possibilité qui se confirme de plus pour les marchands sur Internet de gérer leur commerce en ligne depuis leur téléphone mobile.

Répondre à la discussion

RSS

© 2019   Réalisé par DEDO ABEL FABRICE.   Sponsorisé par

Personnaliser votre badge  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation